> Urban2 / Unicités >> les projets
accueil » Liste des projets d'Unicités » Ville de Bordeaux
programme européen d'aide au développement économique et social des zones urbaines à revitaliserUrban2 / UnicitésBordeaux Cenon Floirac
 
Requalification du cours Victor Hugo
 
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 

Synthèse

Ancré sur la place Bir-Hakeim et situé dans le prolongement du Pont de Pierre, le cours Victor Hugo constitue l’une des entrées majeures de l’hypercentre en lien direct avec la rive droite. Plus localement, il assure la liaison entre les quais Rive Gauche, la ceinture historique des cours, et les quartiers Saint-Eloi et Saint-Michel. Il se positionne donc dans un espace à forte valeur symbolique, renforcé par la qualité de son architecture et par sa situation, qui épouse les anciens fossés du Bordeaux médiéval.

L’intervention, prévue sur 2006-2007, a pour objectif de faire du cours Victor Hugo un cours de grande qualité assurant un juste équilibre entre les différents modes de déplacement. Elle relève d'une approche contemporaine unique s’appuyant sur son histoire.

Le projet de requalification du cours Victor Hugo comporte plusieurs orientations :

- En premier lieu, le projet porte sur le rééquilibrage de l’espace public faisant la part belle aux piétons et aux terrasses (élargissement des trottoirs, pose de bornes de contrôle d’accès dans les rues adjacentes et aménagement d’une petite place entre l’impasse Mauriac et la rue des Pontets). Enfin, le cours, caractérisé par la plantation d’arbres de grand développement dans l’environnement très minéral du centre historique de Bordeaux, conservera son double alignement de tilleuls quinquagénaires. Quelques-uns, malades ou gênants, sont remplacés.

- La Ville de Bordeaux a également souhaité faire appel à des artistes pour faire du cours Victor Hugo un lieu unique. Leur travail porte sur la conception et la réalisation du mobilier urbain donnant ainsi une note d’originalité au projet. La reproduction d’une fontaine Egyptienne dont l’original est au Musée d’Aquitaine sera réalisée dans le cadre d’une formation professionnelle délivrée par l’AFPA et sera installée à l’angle de la rue des Menuts et de la rue des Faures. Danielle Justes, artiste mosaïste, a conçu trois bancs destinés à être implantés sur les trottoirs du cours, ainsi que les grilles d’arbres qui souligneront et mettront en valeur les tilleuls du cours Victor Hugo.
Le projet concerne également l’éclairage public pour lequel deux aspects sont visés : d’une part, l’éclairage fonctionnel des trottoirs et des voiries, et d’autre part la mise en scène nocturne du site, dans la logique du Plan Lumière mis en œuvre depuis 1996. Dans cet esprit, le projet vise à promouvoir une ambiance nocturne en soulignant le décor historique par une mise en scène contemporaine. Pour la réalisation de cet éclairage, la Ville de Bordeaux a fait appel à Yann Kersalé, artiste breton qui a signé une centaine de mise en lumière dans le monde dont, récemment, la Tour Agbar à Barcelone. Des portiques installés sous les arbres permettront à la fois d’éclairer en couleur les trottoirs et de souligner le feuillage des arbres par un élément éclairant horizontal.
En complément de la requalification de la voirie assurée par la CUB, la Ville de Bordeaux est maître d’ouvrage pour l’éclairage/mise en lumière, la pose des fontaines, les grilles d’arbres et le mobilier urbain.
 
 

Cohérence avec Urban

Il s’agit la requalification d’une entrée majeure du centre historique qui assure la liaison entre quartiers Saint-Michel et Saint-Eloi. L’opération va permettre de sécuriser la voie et de favoriser les circulations douces.
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 
Maître d'ouvrage :
Ville de Bordeaux
 
Date de début des travaux :
avril 2006
Date de fin des travaux :
décembre 2007
 
 
Coût Total : 1.307.295,63 €
Montant FEDER : 392.188,69 € (30%)
CUB : 80.980,16 € (6,2%)
Autofinancement : 834.126,78 € (63,8%)