> Urban2 / Unicités >> les projets
accueil » Liste des projets d'Unicités » Ville de Bordeaux
programme européen d'aide au développement économique et social des zones urbaines à revitaliserUrban2 / UnicitésBordeaux Cenon Floirac
 
Intégration des panneaux photovoltaïques sur les serres du jardin botanique
 
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 

Synthèse

Le jardin botanique rive droite a été ouvert au public en mai 2003. Ce jardin s’inscrit dans le projet urbain qui transforme la Ville de Bordeaux et la rive droite en particulier. L’implantation du jardin botanique dans le quartier de la Bastide permet de renforcer le caractère végétal de la rive droite en pleine mutation et d’améliorer la qualité de vie des habitants en leur proposant un nouvel espace aux vocations multiples.

L’établissement répond à une philosophie permettant d’expliquer le monde végétal et en particulier le concept de biodiversité afin que le public prenne conscience de l’importance du maintien et de la bonne gestion des milieux naturels et des êtres vivants.

Le jardin botanique comprend dans sa phase 2 la création de serres tropicales (dont la ville était privée depuis 70 ans) et utilise des ressources naturelles renouvelables. Il a été pensé entièrement pour préserver l’environnement et est équipé de technologies écologiques innovantes afin d’être rationnellement économe.

Avec la volonté de faire de ce projet un bâtiment Haute Qualité Environnementale (HQE), l’architecte a prévu de concevoir une couverture des serres en panneaux photovoltaïques en harmonie avec la réalisation d’ensemble afin d’assurer au moins l’indépendance énergétique de l’établissement (chauffage des bâtiments hors serre et éclairage).

Les panneaux sont exposés sud-est afin d’assurer une production suffisante d’électricité pendant les heures de pointe d’utilisation d’énergie dans les bâtiments. Les convertisseurs photovoltaïques sont installés à proximité en toiture, l’ensemble étant géré depuis un local technique situé à l’est des bâtiments. La surproduction est stockée dans une unité centrale de batteries pourvoyant aux besoins en énergie pour l’activité nocturne.

L’intégration de cellules photovoltaïques doit permettre :
-une sensibilisation du public à un meilleur respect de la nature
-des économies d’énergie
 
 

Cohérence avec Urban

Le jardin botanique constitue un point fort de la revitalisation de la rive droite de la Garonne. La pose de cellules photovoltaïques sur les serres vient renforcer l’aspect innovant du jardin et place le développement durable au cœur même de ce projet.
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 
Maître d'ouvrage :
Ville de Bordeaux
 
Date de début des travaux :
février 2005
Date de fin des travaux :
juin 2006
 
 
Coût Total : 532.197,14 €
Montant FEDER : 219.027,71 € (41,16%)
ADEME : 103.365 € (19,42%)
Conseil régional : 103.365 € (19,42%)
Autofinancement : 106.439,43 € (20%)