> Urban2 / Unicités >> les projets
accueil » Liste des projets d'Unicités » Ville de Bordeaux
programme européen d'aide au développement économique et social des zones urbaines à revitaliserUrban2 / UnicitésBordeaux Cenon Floirac
 
Restauration de la Maison Cantonale à la Bastide
 
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 

Synthèse

La Maison Cantonale est inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques depuis le 30 décembre 1994. Achevé en 1926, le bâtiment à vocation polyvalente abritait le prétoire de la justice de paix et ses dépendances, un commissariat de police avec le logement du commissaire, une bibliothèque, une salle de conférences et un bureau auxiliaire municipal.

Avec cet édifice, l'architecte Cyprien Alfred-Duprat opte pour un style audacieux, proche de l'architecture Art Nouveau. Le plan reste toutefois symétrique : du corps central occupé par le vestibule partent deux ailes disposées en biais où sont installés le prétoire et la bibliothèque et, perpendiculairement, se greffe la salle des fêtes. L'ensemble forme une sorte de Y fermée par une galerie en façade et, latéralement, par des bâtiments plus bas, en retour, où se trouvent les bureaux et le logement du concierge.

Aucune construction publique d'importance à Bordeaux ne fut bâtie dans le style Art Nouveau si ce n'est la Maison Cantonale. Il s'agit donc d'un édifice extrêmement précieux puisque, outre ses qualités intrinsèques, il est l'exemple, quasi unique à Bordeaux, de la grande révolution architecturale de l'Art Nouveau.

En 2004, l'activité de la Maison Cantonale est réduite. La salle de conférences est difficilement utilisable compte tenu de son caractère vétuste. Le prétoire et la bibliothèque ont été détournés de leur fonction. Seule l'antenne municipale est active. Pour cela, un bureau paysager a été créé en supprimant tout le cloisonnement de l'aile Nord. Les bureaux restants sont affectés à des permanences : élu local, fonctions sociales, association de joueurs de boules.

Cette maison de quartier, à la destination aujourd'hui diluée, possède pourtant tout le potentiel de ce que peut offrir un véritable outil municipal au service d'un quartier. Il convient donc de restaurer avec soin l'œuvre de Cyprien Alfred-Duprat et c'est l'objet de la campagne de restauration que la Ville de Bordeaux a lancée en 2003.

Après avoir rénové la toiture du bâtiment en 2003-2004, il s’agit de reprendre les espaces intérieurs (grande salle, prétoire, bibliothèque et galerie) et leur accessibilité (handicapés), ainsi que la restauration des façades extérieures.

Cette rénovation doit permettre d’accueillir tous les publics fréquentant la maison cantonale dans les meilleures conditions. Des salles sont mises à disposition des associations du quartier pour des réunions ou des répétitions. La salle de conférences permet désormais aux habitants de la Bastide de bénéficier d’une salle de spectacle remarquable.
 
 

Cohérence avec Urban

Ce projet de proximité et à dimension patrimoniale s'inscrit dans le cadre de la valorisation de la rive droite bordelaise, qui bénéficie d'un nouveau rayonnement avec l'émergence du quartier "Cœur de Bastide" et la rénovation de tous les équipements publics de la Benauge d'ores et déjà réalisée.
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 
Maître d'ouvrage :
Ville de Bordeaux
 
Date de début des travaux :
mai 2005
Date de fin des travaux :
juin 2006
 
 
Coût Total : 770.092,16 €
Montant FEDER : 231.027,65 € (30%)
Etat : 135.000 € (17,53%)
Autofinancement : 404.064,51 € (52,47%)