> Urban2 / Unicités >> les projets
accueil » Liste des projets d'Unicités » Ville de Bordeaux
programme européen d'aide au développement économique et social des zones urbaines à revitaliserUrban2 / UnicitésBordeaux Cenon Floirac
 
Action de remobilisation par le travail des personnes non domiciliées
 
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 

Synthèse

Il est constaté des relations difficiles entre le public SDF et les riverains du centre ville de Bordeaux. Cette situation a amené le Conseil Communal de Prévention de la Délinquance à avancer des propositions. Au-delà des réponses relatives à l'ordre public proprement dit, le CCPD a proposé la mise en place de réponses alternatives à l'errance en direction de certaines de ces personnes.
Parmi ces pistes, la remobilisation par le travail semblait correspondre à une demande latente de certains d'entre eux ayant connu dans un passé pas encore trop lointain une période d'activité professionnelle
Les caractéristiques de ce public ont amené les partenaires à élaborer un projet sur mesure, dans une large concertation avec les professionnels qui les côtoient au quotidien.
Quatre principes forts ont été définis pour cadrer cette action:

-une nécessité de souplesse dans le travail avec la possibilité de travailler quelques heures par semaine en fonction des besoins de chacun,
-un paiement à la semaine pour favoriser la motivation
-un accompagnement social renforcé par les professionnels référents, accompagnement qui permettra d'aborder d'autres difficultés (santé, logement, famille…)
-un territoire d'intervention délimité (quartiers Saint-Jean, Belcier, Sainte-Croix et Saint-Michel)

Pour répondre à ces exigences, seuls des petits travaux de proximité ne nécessitant pas de compétences techniques pouvaient être proposés .Les terrains concernés appartiennent à la Ville de Bordeaux et à la SNCF (places, rues, espaces verts).
Pour satisfaire aux exigences de souplesse tout en bénéficiant d'un encadrement spécialisé, le montage technique du projet associe deux partenaires :
- Une entreprise d'insertion (inser'net) qui assurera l'encadrement technique du chantier
- Une entreprise d'intérim d'insertion (A2i) qui procédera au recrutement sur la proposition de candidats par les travailleurs sociaux référents.

L'objectif est de toucher 20 personnes par an soit 1,7 ETP.

Les objectifs du projet sont de :
- Proposer aux personnes non domiciliées une alternative à l'errance en tenant compte de leur spécificité
- Favoriser l'accès au droits fondamentaux par ce palier
- Améliorer les relations riverains/SDF en valorisant ces derniers par une action d'utilité publique
- Favoriser l'insertion par le travail

Il s'agit d'une projet original par son montage juridique (association de deux structures) et la mobilisation transversale de nombreux partenaires sur un projet et un public peu fédérateur.
 
 

Cohérence avec Urban

Le projet va renforcer la cohésion et la proximité du territoire dans un quartier où le sentiment d'insécurité est relativement élevé. Ce projet contribue au développement durable car il favorise l'insertion des personnes confrontées à des situations extrêmes d'exclusion, l'amélioration de l'environnement urbain de la gare et la lutte contre le sentiment d'insécurité (amélioration du cadre de vie et changement d'image des SDF).
 
« Projet précédent  -  liste des projets  -  Projet suivant »
 
Maître d'ouvrage :
Ville de Bordeaux
 
Date de début des travaux :
juillet 2003
Date de fin des travaux :
juin 2004
 
 
Coût Total : 108.846,04 €
Montant FEDER : 54.423,03 € (50%)
SNCF : 15.000 € (13,78%)
Etat Politique de la Ville : 3.636 € (3,46%)
Conseil Général : 7.272 € (6,68%)
Autofinancement : 28.515,01 € (26,02%)